Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Culture / Musées / Maison des Géants / Événements / 2017 / Conférence : Ath et son paysage sonore sous l'Ancien Régime
Actions sur le document
Conférence : Ath et son paysage sonore sous l'Ancien Régime

Conférence : Ath et son paysage sonore sous l'Ancien Régime

    • Quand 20/05/2017 de 15:00 à 16:30 (Europe/Brussels / UTC200)
  • Ajouter au calendrier iCal

SquareLe Cercle royal d'Histoire et d'Archéologie accueille Madame Brigitte Van Wymeersch, professeur à l'Université catholique de Louvain, à sa tribune.  Le conférencier présentera une conférence ayant pour thème : Ath et son paysage sonore sous l'ancien régime. Le cas de la paroisse de Saint Julien.

La vie musicale de la paroisse Saint Julien sous l'ancien régime a été relativement peu étudiée. Certes, de nombreux travaux ont été menés à propos de la ducasse, dans laquelle la paroisse joue un rôle essentiel, tant au niveau religieux que musical. Mais en dehors de cet événement, qui sait comment s'organisait la vie musicale de la paroisse et, au-delà de celle-ci, de la cité ?

Or, les archives de la ville révèlent une intense vie musicale, avec une organisation très précise des fêtes, des messes et des processions. Ainsi, au 18e siècle, la paroisse de Saint Julien comptait une vingtaine de personnes chargées de son animation musicale : vicaires chantres, organiste, maitre de musique, enfants de chœur, carillonneurs et sonneurs. Autant de personnes dont les archives conservent en partie les contrats, les salaires, les doléances ou d'autres documents qui nous permettent de comprendre le paysage sonore de la ville. Car les chantres et musiciens de la paroisse de Saint Julien n'étaient pas confinés dans les murs de l'église. Lors des processions, qu'elles soient ordinaires comme certaines processions du Saint Sacrement, ou extraordinaires voire générales comme la procession de la fête de la dédicace – la ducasse –, les chantres et les enfants de chœur chantaient en rue. De plus, de nombreux événements, religieux ou civils, étaient annoncés et accompagnés par le carillon et par des sonneries de cloches qui imprégnaient alors toute la cité.

C'est de cet environnement sonore dont il sera question dans cette conférence, environnement fait de "musique", au sens strict du terme, mais aussi de signaux acoustiques et de bruits, autant d'événements sonores qui ponctuaient la vie des Athois sous l'ancien régime.