Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document

Tirant

Tirant.jpgEn 1991, l'affaire Tirant entraîne un débat de fond sur les problèmes de conservation et d'évolution d'un élément patrimonial.

Des professeurs de l'Institut technique de l'Etat, aidé de l'archéologue René Sansen, décident de reconstituer le géant des archers tel qu'il se présentait avant sa transformation en Ambiorix en 1850.

Deux courants d'idées s'affrontent alors.  Les porteurs de géants sont presque unanimes à s'opposer à ce nouveau personnage tandis que ses partisans veulent remettre à l'honneur une figure populaire du cortège.

Mais, pour les Athois, Ambiorix c'est aussi Tirant.  Le Collège échevinal suit l'avis du Conseil des Arts et Traditions populaires de la Communauté française : "L'introduction de ce personnage dans le cortège perturberait gravement la tradition liée au géant processionnel qui défile depuis le 18e siècle au moins dans la procession et qui se dénomme Ambiorix depuis 1850".

Une solution de compromis est alors trouvée : le nouveau Tirant accompagne les archers lors du tir du Bourgmestre le vendredi après-midi et revalorise l'enjeu compétitif.