Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Actualités / 2017 / Dossier Flaurea Chemicals quant à l’arrêt du projet ‘plomb’
Actions sur le document

Dossier Flaurea Chemicals quant à l’arrêt du projet ‘plomb’

Communiqué de M. le Bourgmestre

Faisant suite aux articles parus ce jour dans L’Avenir et SudInfo, faisant état du non retrait de la demande de permis introduite par Flaurea pour le redémarrage éventuel de la production de stabilisants à base de plomb, et mettant en cause mon intégrité ou celle des dirigeants de Flaurea, ou encore des deux, je tiens à mettre les choses au point :

- Un communiqué sans ambiguïté de Flaurea Chemicals est paru le 7 juillet 2017, précisant que sa direction – je cite – « (…) devant l ‘émotion provoquée par son projet, a pris la décision de l’arrêter et de reprendre son étude en l’approfondissant avec l’aide du comité des riverains. Flaurea Chemicals rendra  compte de l’avancement de cette étude courant 2018.».

- Le mail de M. Vanmol dont il est fait état dans les articles de presse ne m’a absolument pas surpris. Ayant reçu mi-juillet via notre Service Environnement l’information selon laquelle la demande de permis n’était toujours pas retirée au SPW, j’ai appelé immédiatement M. Picard qui m’a assuré qu’il s’en tiendrait à son communiqué. J’ai été entretemps en contact avec lui à plusieurs reprises et il n’a cessé de me confirmer l’abandon du projet. J’ai confiance en lui. Nous avions convenu tous deux de nous revoir à son retour de vacances, le 13 septembre, afin de parler des perspectives d’avenir de Flaurea et de la sécurité de l’emploi. Enfin, Flaurea et le comité des riverains – où l’Echevin de l’Environnement est le représentant de la Ville - avaient déjà convenu d’une réunion de travail le 20 septembre prochain.

- Je tiens à préciser à nouveau qu’une commune - à travers ses services, ses mandataires et son Bourgmestre - n’a pas le droit de s’immiscer dans les relations et correspondances qu’entretiennent une société et le SPW en amont ni en aval d’une demande de permis, quel qu’il soit. Sa responsabilité se limite strictement, dans un premier temps, à organiser l’enquête publique, sans prendre position en aucune manière afin de ne pas la fausser, et à informer le citoyen autant qu’elle le peut, de façon purement factuelle. C’est exactement ce que nous avons fait, en organisant notamment une table ronde entre les citoyens et la direction de Flaurea. En temps venu, il incombe enfin au Collège Communal de statuer.

- Suite aux articles de presse parus ce jour, Flaurea vient de transmettre un second communiqué confirmant en tout point son premier communiqué du 7 juillet.

- Ma position vis-à-vis de ce projet est et reste on ne peut plus claire. En qualité de Bourgmestre, je m’y opposerai, comme je l’espère le feront toutes les instances politiques représentées au sein du Collège et du Conseil communal.

Marc Duvivier
Bourgmestre d’Ath
1/09/2017