Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document

Optimiser son chauffage

Participer à un achat groupé d’énergie, comme celui proposé prochainement par la Ville d’Ath, est un bon moyen de payer moins cher vos énergies.

Pour faire des économies au niveau de vos factures, il est aussi nécessaire d’apprendre à consommer moins grâce à quelques bonnes pratiques simples et efficaces.

 

Faire contrôler et entretenir son système de chauffage

Cette opération permet de réduire sensiblement la consommation de la chaudière.

En effet, un brûleur déréglé peut engendrer une surconsommation de 20 %.

En règle générale, plus l’installation est ancienne, plus il faut veiller à l’entretenir régulièrement.

C’est aussi une opération légale qui varie en fonction des modèles :

  • Chaque année pour les chaudières à combustibles solides (bois, pellets, charbon) et liquides (mazout) ;
  • Tous les 3 ans pour les chaudières à gaz d'une puissance inférieure ou égale à 100 kW, mais tous les 2 ans si la puissance est supérieure à 100 kW ;
  • Chaque année pour les poêles à bois, à charbon ou à mazout.

Ces entretiens seront réalisés par des chauffagistes professionnels agréés.

Le contrôle de la chaudière consiste à vérifier l'étanchéité des conduits de combustion, vérifier les dispositifs de sécurité de l'appareil et vérifier le faible taux de monoxyde de carbone dans les fumées de combustion.

L’entretien doit comprendre aussi le nettoyage et le réglage de la chaudière et, le cas échéant, le ramonage de la cheminée.

  • Pour les poêles à gaz ou à mazout, ainsi que les chauffe-eaux individuels, il n’y a actuellement aucune obligation légale d’entretien. Ces appareils doivent toutefois répondre aux normes belges et leur entretien doit suivre les prescriptions du fabricant.

Dans tous les cas, il n’y pas que le portefeuille qui est en jeu, mais en fait surtout la sécurité et la santé des habitants !

 

Chouchouter ses radiateurs

En premier lieu, la purge permet de profiter pleinement de la puissance de votre chaudière.

En effet, il arrive que des bulles d’air s’accumulent dans les canalisations. On s’en rend compte quand les radiateurs des pièces situées aux étages supérieurs ont du mal à chauffer.

L’opération peut être faite quand la chaudière ne tourne pas et que les vannes thermostatiques sont ouvertes à fond.

Les radiateurs doivent être froids et il convient de commencer par les radiateurs du bas. En ayant placé un récipient en dessous du purgeur, il suffit de dévisser légèrement celui-ci et de laisser tout l’air s’échapper, jusqu’à ce qu’un peu de liquide commence à sortir.

Enfin, avant de relancer le thermostat, il faut vérifier que la pression est suffisante au niveau de la chaudière.

Si l’aiguille du manomètre est dans le vert, c’est bon ! A renouveler chaque année.radiateur

Ne pas couvrir les radiateurs et les dépoussiérer régulièrement sont aussi des façons gratuites d’améliorer leur rendement.

 

Régler correctement son thermostat

En théorie, la température des pièces de vie devrait être de 19°C le jour et de 16°C la nuit.

Au-delà de ces températures, chaque degré de plus coûte en moyenne 7 % sur la facture de chauffage. Chauffer un degré de moins que vous ne le faites d’habitude - à condition bien sûr de le faire durant toute la saison froide – peut vraiment vous apporter une surprise agréable sur votre facture énergétique !

Couper le chauffage une demi-heure avant le coucher et ne pas chauffer les pièces inoccupées permet aussi de réduire sa consommation.

 

Se chauffer au bois

Investir dans un poêle à bois (bûche ou pellets). Que ce soit comme source de chaleur principale dans un petit logement ou comme chauffage d’appoint, le chauffage au bois procure un effet de confort thermique indéniable.

C’est le moins cher des combustibles et qui n’est pas soumis à de brusques variations de prix.

Enfin, au profit de tous, le bois est relativement neutre niveau des émissions de CO², à condition de provenir d’une filière locale et d’être brûlé dans les règles de l’art.

chauffage au bois

En plus de ces conseils, se rappeler que « La chaleur idéale est souvent celle que l’on ne sent pas ».
On fait appel ici plus au confort thermique. Une ambiance dans laquelle on se sent bien n’a pas seulement avoir avec le thermostat, mais aussi avec tout ce qui vous donne une sensation de chaleur et de confort : des vêtements suffisamment chauds, des matières brutes (bois, tissus) et des tons chauds au niveau de la décoration accentuent le bien-être.

A chacun de trouver, selon ses goûts, ce qui apportera le confort thermique idéal.

ZW5lcmdpZUBhdGguYmU=