Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Services communaux / Environnement / Actualités / 2020 / Une occasion pour commencer un compost

Recypars fermés : Une occasion pour commencer un compost

Comme vous le savez sans doute, les recyparcs sont actuellement fermés par décision ministérielle.

Avec le retour du beau temps, beaucoup de citoyens s'interrogent sur la gestion des déchets verts. C'est pourquoi, Ipalle appelle à votre bon sens.

Si vous ne pouvez pas stocker vos déchets verts, il est recommandé de patienter et de ne pas entamer de grands entretiens.

En ce qui concerne les tontes de pelouse et autres petits déchets organiques, c'est peut-être l'occasion de démarrer un compost à domicile.

Le compostage est un procédé naturel qui transforme la matière organique en un produit stable et sain, riche en humus appelé compost.

Le compost est un excellent ingrédient qui améliore la qualité des sols ainsi que la croissance des végétaux lorsqu’il est correctement fabriqué.

Mettre en place un compost ne vous demande que peu de chose : changer légèrement vos habitudes et un investissement de quelques minutes par jour. En plus, cela permet de réaliser une belle économie financière tout en rendant à la nature ce qu'elle a produit !

Les avantages du compost

  • Diminution des déchets organiques de cuisine et de jardin (qui représentent 30% du volume et 50% du poids de la poubelle ménagère) dans votre sac-poubelle payant.
  • Diminution de stockage des déchets à domicile.
  • Éviter des déplacements au recyparc.
  • Bénéficier d'un excellent engrais naturel pour votre jardin et/ou potager.
  • Moins cher pour vous et la collectivité.

Surtout, cela forme un cycle naturel par le retour des matières à la terre.

Voici quelques exemples de déchets compostables : épluchures de légumes et fruits, marc de café, sachets de thé, tonte de gazon, feuilles vertes, feuilles mortes, copeaux de bois, mauvaises herbes, tailles de haies, coquilles d'œufs,...

Vous pouvez retrouver sur le site d'Ipalle, la liste complète des matières à composter ou non.

Les trois règles pour un bon compostage

1) Bien mélanger les matières

Les déchets « verts et humides » (fleurs fanées, tontes de pelouse, restes alimentaires, …) doivent être mélangés aux déchets « bruns et secs » (matériaux ligneux, branchages broyés, paille, herbes sèches, feuilles mortes, …) idéalement à parts égales pour assurer la réussite de votre compost.

2) Aérer

Le processus de compostage nécessite une aération suffisante. Qu’il soit en fût, en silo ou en tas, il faudra donc mélanger régulièrement le compost afin de bien l’aérer. Un compost bien aéré ne sent pas mauvais, mais, sans air, les déchets fermentent et des odeurs désagréables apparaissent.

3) Veiller à une bonne humidité

Pour bien fonctionner, un compost ne doit être ni trop sec, ni trop humide.

Pour vérifier la bonne teneur en eau, il suffit de prendre une poignée de matière et de la presser. L’humidité est idéale si quelques gouttes perlent au travers des doigts (ce test n’est valable qu’après quelques mois de compostage).

Si le compost est trop sec, il faudra l’arroser. S’il est trop humide, il suffira d’y incorporer des déchets bruns et secs. Quelques centimètres de paille ou de cartons épais disposés à la surface du silo ou du tas le protègent du dessèchement ou d’un excès d’humidité.

Si vous êtes prêt à vous lancer, vous retrouvez dans ce guide plus d'informations sur les avantages et les règles de bonnes pratiques pour un compostage de qualité.