Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Services communaux / Finances - Taxes / Comptes et Budgets / Le Budget 2019 et le Compte 2018

Le Budget 2019 et le Compte 2018

Ce premier budget de la mandature 2019-2024 a été réalisé dans un contexte particulier. En effet, au sortir du budget 2019 provisoire, la Ville d’Ath présentait un déficit à l’exercice propre de plus de 2.500.000 €. La circulaire ne permet de présenter un budget avec un déficit à l’exercice propre que s’il est accompagné d’un plan de gestion permettant d’assurer un retour à l’équilibre de l’exercice propre endéans les 5 ans. C’est pourquoi, le Collège communal a souhaité mener de front la confection du programme stratégique transversal, du plan de gestion et du budget 2019, qui sont interdépendants (le budget dépend du plan de gestion et le plan de gestion dépend du programme stratégique transversal).

Au niveau du service ordinaire, on constate que le budget 2019 a été clôturé avec un boni global de 4.133.381,04 € et un mali à l’exercice propre de 1.755.785,60 €. Le mali à l’exercice propre a pu être réduit significativement par rapport au mali du budget provisoire (plus de 2.500.000 €) grâce aux mesures mises en œuvre dans le cadre du plan de gestion, sans pour autant l’annihiler complètement en 2019.

Les mesures mises en œuvre dans le cadre du plan de gestion (notamment le non-remplacement des départs naturels) ont permis de stabiliser les dépenses de personnel ainsi que les dépenses de fonctionnement.

Les dépenses de transfert ont par contre dû être augmentées de plus de 20%, principalement du fait de l’accroissement de la dotation à la Zone de Police et de la dotation au CPAS. En ce qui concerne la Zone de Police, au cours des exercices 2017 et 2018, afin d’équilibrer le budget de la Ville, la dotation à la Zone de Police a été réduite en utilisant la plus grande partie des réserves financières de la Zone de Police. Cela implique qu’en 2019, les réserves de la Zone de Police sont vides et il est dès lors nécessaire d’accroître la dotation à la Zone de Police. En ce qui concerne la dotation au CPAS, l’accroissement de la cotisation de responsabilisation cumulée à l’utilisation des réserves financières du CPAS en 2018 (accumulées de 2013 à 2017) pour réduire la dotation communale ont pour conséquence de devoir accroître la dotation 2019 de plus de 30%.

Les dépenses de dette connaissent encore en 2019 une hausse de plus de 6% du fait des projets initiés au cours des exercices antérieurs qui impactent la charge de dette 2019. Cependant, la mise en œuvre dans le cadre de la confection du plan de gestion, la mise en œuvre d’un plan quinquennal d’investissements assurant le respect d’une balise d’investissements de 70€/habitant/an permettra de réduire structurellement la charge de dette au cours de la mandature.

Les recettes ordinaires continuent de croître conformément à l’évolution du coût de la vie, la hausse des recettes de transfert endiguant la réduction des recettes de dividendes des intercommunales.

On constate la mise en œuvre en parallèle au budget 2019, d’un plan de gestion 2019-2024 qui permet d’assurer l’équilibre global. La situation financière de la Ville au sortir du compte 2018 est particulièrement délicate et les mesures opérationnelles internes à la Ville mises en évidence par le Collège communal n’ont pas suffi à rétablir la trajectoire budgétaire. Aussi, il a été nécessaire d’activer les aides de la Région Wallonne relatives au financement de la cotisation de responsabilisation.

graphique

Le défi financier que devra relever la Ville au cours des années à venir, sera de respecter le plan de gestion 2019-2024, tout en assurant son actualisation régulière en fonction des évènements exogènes qui viendront immanquablement perturber la gestion budgétaire.

En conclusion, après intégration du résultat du compte 2018, le budget 2019 présente un boni global de plus de 4.100.000 €, mais nous présentons un budget ordinaire 2019 en mali de plus de 1.750.000 € à l’exercice propre. Cela a pour conséquence que la dégradation annoncée de la situation financière entraîne un déficit global dès 2021.Si ce constat n'est pas une surprise (le budget provisoire 2019 transmis à la tutelle début octobre 2018 présentait déjà un mali de 2.500.000 €), il n’en est pas moins que la Ville d’Ath ne pouvait continuer comme cela et un nouveau plan de gestion devait être confectionné dès le début de la nouvelle mandature. Ce 1er budget de la nouvelle mandature est un budget de transition vers la mise en œuvre et la concrétisation du nouveau plan de gestion. L'effort en 2019 pour combler le mali est de l'ordre de 450.000 € sachant que les mesures sont progressivement mises en œuvre. Dès 2020, ces mesures produiront leur plein effet.

Vu l'ampleur des efforts à réaliser, il est impossible de redresser la barre en si peu de temps et de présenter un budget 2019 à l'équilibre, sachant que des mesures conjoncturelles ne suffisent pas et que des mesures structurelles sont nécessaires. A l'avenir, la Ville ne pourra plus faire face à l'évolution de la cotisation de responsabilisation, l'aide financière de la Région devra être activée. Il va de soi que cette aide sera subordonnée au strict respect du plan de gestion.

Cela devrait permettre d'enfin respecter une trajectoire budgétaire soutenable et d'assainir durablement nos finances sans pour autant passer par l'austérité.

Florent Botte

Directeur Financier

Présentation détaillée du Budget 2019

Présentation détaillée du Compte 2018

Le plan de gestion