Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Actualités / 2020 / Bien choisir son masque buccal

Bien choisir son masque buccal

Depuis quelques mois, les masques buccaux sont entrés de force dans notre quotidien. Nous sommes obligés de les porter dans de nombreuses situations et, ce qui ne nous simplifie pas les choses, il existe plusieurs sortes de masques sur le marché.
Mais attention, tous ne sont pas une protection efficace.

Il existe une multitude de types de masques mais deux catégories de masques retiendront notre attention ici : les masques chirurgicaux et les masques de confort.

Les masques chirurgicaux sont essentiellement utilisés par le personnel soignant afin de se protéger et de protéger les patients contre d’éventuelles contaminations.
Les masques FFP2 / FFP3 protègent encore plus efficacement le porteur du masque contre le coronavirus. Ces deux types de masques sont aujourd’hui principalement utilisés dans le secteur médical.

Ensuite viennent les masques dit de confort, essentiellement porté par le grand public, mais aussi par des professionnels des soins de santé. Ces derniers sont destinés aux personnes qui ne présentent aucun symptôme et qui se rendent dans les espaces publics. La personne qui porte un tel masque protège uniquement les autres contre une éventuelle contamination.

Il est donc très important que chacun achète un masque qui soit efficace et le porte correctement tout en respectant les 6 règles d’or contre le Covid-19 :

  • Respectez les précautions d'hygiène
  • Préférez les activités à l'extérieur
  • Pensez aux personnes vulnérables
  • Gardez une distance d'1,5m avec les autres personnes
  • Limitez vos contacts rapprochés
  • Respectez les règles concernant les rassemblements


Quels sont les masques réellement efficaces

Les masques buccaux les plus répandus dans les lieux publics sont les masques rectangulaires à plis, masques jetables par définition, disponibles en plusieurs coloris (bleu, rose, vert, etc.), vendus en pharmacie ou en grande surface.

Les masques buccaux en tissu, avec ou sans motif, sont également largement répandus. Il en existe trois catégories.

  • Un premier grand groupe sont les masques dit « community », produits en série par votre club de foot préféré, votre commune, une chaîne de magasin, etc. et doivent répondre à plusieurs critères. Il existe, en outre, de nombreuses versions « maison ». Ces masques sont sûrs pour autant qu’ils soient fabriqués selon les recommandations du SPF Santé publique.
  • Ensuite, vous avez le groupe de masques en tissu offerts par le gouvernement fédéral à chaque citoyen belge et distribués par les pharmacies.
  • Le dernier groupe, mais non des moindres consiste en une écharpe ou un foulard. Ils sont autorisés si vous n'avez pas de masque buccal à disposition et pour autant que votre bouche et votre nez soient couverts par au moins deux couches de tissu.

Attention : l’écran facial recouvrant totalement votre visage est uniquement autorisé si vous ne pouvez pas porter de masque buccal pour raisons médicales.

Les masques qui ne sont pas tolérés

Les masques avec un ou deux évents (aérations) sur le côté ont fait leur apparition. Ils ne protègent que le porteur et uniquement celui-ci car ces masques laissent passer l’air expiré et donc également les éventuelles particules virales du porteur. En conclusion, les personnes qui se trouvent autour du porteur de ce type de masque ne sont absolument pas protégées.

Les masques buccaux en plastique connaissent un succès grandissant, mais ils ne protègent pas suffisamment s’ils sont ouverts sur les côtés. Les versions en tissu avec une partie en plastique devant la bouche et qui couvrent correctement le nez et la bouche sont, en revanche, adaptées.

Vous avez aussi les écrans buccaux en plastique. Ces masques reposent sur le nez ou le menton et sont complètement ouverts sur les côtés. Encore une fois, ils ne vous protègent pas et ne protègent pas les autres.

Quelques conseils lors de l’achat

  • Choisissez la taille qui est adaptée, il en existe ppour les enfants, les hommes, les femmes et plusieurs manières de les fixer. Un masque buccal de bonne taille épouse correctement la forme de votre visage. Si votre masque descend lorsque vous bougez ou parlez, c’est que la taille n’est pas adaptée.
  • Avant l’achat, contrôlez d’abord si l’adresse et l’identité du fabricant et une quelconque référence sont mentionnées sur le masque ou sur l’emballage.
  • Pensez à vérifier si le masque est muni d’un mode d’emploi et consultez-le avant de porter votre masque. Vous saurez ainsi comment porter votre masque, si vous devez le laver avant la première utilisation, comment l’entretenir, pour quelles catégories d’âge il a été prévu, etc.
  • N’achetez pas le masque si celui-ci ne répond pas aux conditions susmentionnées.


Une bonne protection = un masque bien porté

  • Pour être efficace, le port du masque doit recouvrir le nez, la bouche et le menton. Un masque buccal que vous portez sous le nez ne vous protège pas et ne protège pas les autres.
  • Conservez votre masque buccal dans un sac en tissu, et non dans votre sac à main ou dans la poche de votre manteau.
  • Ne laissez jamais un enfant de moins de 3 ans porter un masque. Il pourrait s’étouffer.
  • Avoir l’impression de manquer d’air avec un masque est tout à fait normal. Cela démontre que le masque fonctionne. Ne faites donc pas de gros efforts lorsque vous portez votre masque.
  • Entretenez correctement votre masque buccal. Suivez les instructions de lavage fournies lors de l’achat ou ne l’utilisez pas plus longtemps que la durée d’utilisation mentionnée.


Infos pour d’autres conseils

https://www.info-coronavirus.be/fr/


Sources SPF Economie