Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document

De quel bois je me chauffe ?

Le bois est un combustible qui garde sa place dans nos foyers car ses avantages sont nombreux. Correctement utilisé, le chauffage au bois affiche un bilan carbone neutre. Bien choisir son bois a toute son importance pour éviter mauvaise combustion, déperdition d’énergie et pollution.

Feu de bois

La combustion du bois est considérée comme neutre en CO2 (donc sans impact sur le réchauffement climatique) car le gaz carbonique émis correspond à celui prélevé par l’arbre lors de sa croissance (lors de la photosynthèse). Toutefois, pour que ça soit effectif, il faut que certaines conditions soient respectées.

Utiliser exclusivement les combustibles prévus par le fabricant

Tout comme une voiture roulant à l’essence n’ira pas loin avec du diesel, un appareil de chauffage au bois ne fonctionnera pas correctement si vous utilisez d’autres combustibles que ceux recommandés par le fabricant. Vous éviterez ainsi les risques de dommages au foyer. De plus, vous polluerez moins !

Acheter du bois labellisé et local

Le bois est un combustible renouvelable et neutre en CO2 s’il provient d’une forêt gérée durablement. Afin de garantir au consommateur que le bois qu’il achète respecte cette condition, des labels de certifications reconnus internationalement ont été mis au point. Les plus répandus sont le label FSC (Forest Stewardship Council) et PEFC (Program for the Endorsement of Forest Certification schemes). Tous deux garantissent que le bois provient de forêts respectueuses des critères liés à la gestion durable des forêts. Utiliser du bois de chauffage qui a été produit localement permet aussi de réduire les émissions de CO2 liées à son transport. De plus, sa transformation aura été effectuée par des entreprises locales, soumises à des règles environnementales strictes.Utiliser du bois sec

Utiliser du bois à l’état naturel

Le bon bois, qui flambe bien, tout en polluant peu, c’est celui qui n’est pas traité. À proscrire : les déchets de bois de chantier, les vieux meubles, les bois peints, vernis ou imprégnés, les plastiques et autres déchets ménagers, etc. Sinon grosse pollution garantie, notamment par les dioxines ! Le meilleur bois sera naturel, coupé à la dimension requise pour votre foyer et séché sous abri ventilé pendant un temps suffisant.

Utiliser exclusivement du bois sec

L’humidité, c’est l’ennemi du feu ! Utilisez toujours du bois bien sec, contenant maximum 20 % d’humidité. Vous y gagnerez en termes de consommation et vous polluerez moins. Le temps de séchage recommandé est de deux ans minimum si le bois est coupé, fendu et conservé dans un abri bien ventilé.

Utiliser du bois correctement calibré

Oui, la taille, ça compte, surtout dans les foyers. Si votre appareil de chauffage est prévu pour des bûches de 60 cm, inutile de tenter d’y glisser une de 90 cm. Renseignez-vous au préalable auprès de votre revendeur de bois afin de toujours utiliser des bûches débitées aux mesures préconisées par le fabricant. Les dimensions standard varient de 25 à 50 cm, avec une longueur intermédiaire de 33 cm. Leur diamètre idéal doit être compris entre 10 et 15 cm.

Préférer les allume-feux naturels

Une idée répandue doit être bannie : celle d’utiliser du papier pour allumer votre feu. D’autant plus s’il s’agit de papier imprimé ou glacé (journal, magazine, etc.), qui émettent des composés toxiques en brûlant. Un allume-feu naturel, que vous pouvez confectionner vous-même à partir de composés naturels (bois, cire, etc.) ou trouver sur le marché, sera tout aussi efficace...La maîtrise du feu

En conclusion, bien utilisé, le chauffage au bois est économique, peu polluant et pratique !

Pour trouver d’autres astuces liées au chauffage au bois : www.lamaitrisedufeu.be

Retrouvez le livret gratuit Maîtrisez-vous votre chauffage au bois ? sur les présentoirs de l’administration communale ou au Service Energie (cGFlZEBhdGguYmU=).