Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Services communaux / Environnement / Actualités / 2020 / "Rien ne justifie d'abandonner ses déchets"

"Rien ne justifie d'abandonner ses déchets"

COVID19 : BE WAPP EN APPELLE À LA SOLIDARITÉ ET AU CIVISME DES WALLONS

Chaque année, au début du printemps, a lieu le Grand Nettoyage de Printemps proposé par l'asbl Be WAPP (Wallonie Plus Propre). A cette occasion, de nombreux citoyens enfilent leur gilet fluo et leurs gants pour ramasser les déchets jonchant la voie publique.
Vu les circonstances actuelles et dans un souci de préserver la santé de tous, ce ramassage n'a pas eu lieu et est reporté aux 24, 25, 26 et 27 septembre 2020. En revanche, la crise que nous traversons actuellement a, quant à elle, généré une recrudescence du nombre de déchets abandonnés dans la nature : dépôts clandestins, déchets verts, matériel de protection sanitaire, ordures ménagères ...

"Rien ne justifie d'abandonner ses déchets"

C’est le message de la nouvelle campagne de sensibilisation lancée par Be WaPP qui appelle à la solidarité et au civisme des Wallons.

La campagne présente 4 témoignages interpellants, celui d’un ouvrier communal,  d’un agriculteur, d’une citoyenne et d’un VTTiste.

Cette fonctionnalité nécessite l'acceptation des cookies.
Veuillez revoir vos préférences en matière de cookies.

A la fin de chaque témoignage, un conseil est émis afin d’aider les Wallons à mieux gérer leurs déchets durant cette période de crise sanitaire. L’ensemble de ces conseils est consultable sur le site Moins de déchets.

On peut également lire sur le site de BeWAPP :

« Nous demandons aux Wallons de faire preuve de sens civique et de ne pas utiliser les espaces publics ou la nature pour déverser leurs déchets ». En d’autres termes, tentons au maximum de limiter nos déchets et stockons au mieux ceux que nous avons en attendant la normalisation de la situation.
Rappelons qu’en cas d’infraction constatée, la personne risque jusqu’à 150 € de transaction directe, une amende administrative allant de 50 € à 100.000 € ou des sanctions pénales, en plus du remboursement des coûts de nettoyage.

#EnsembleContreCorona