Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Services communaux / Environnement / Actualités / 2021 / Les batraciens bientôt de retour sur les routes

Les batraciens bientôt de retour sur les routes

Bientôt, vous verrez ce type de panneau placés en bord de route afin de signaler les endroits de passage de batraciens lors de leur migration printanière.
Ces panneaux incitent les automobilistes à lever le pied sur les routes durant cette période ; des bénévoles seront sur place lors des soirées propices aux sorties des batraciens.Pose d'un panneau "Ralentissez migration nocturne des batraciens"

A la fin de l’hiver, lors des premières soirées douces (à partir de 6 – 7°C) et pluvieuses, des milliers de batraciens entament leur migration printanière.
Destination : les mares et les étangs qui les ont vus naître afin de s’y reproduire à leur tour.

Ces déplacements débutent généralement mi-février - début mars, à la tombée du jour. Les animaux peuvent parfois parcourir plusieurs kilomètres à travers bois et prairies.

Mais ces batraciens affrontent bien des obstacles afin d’aller se reproduire, et les dangers auxquels ils sont confrontés n’ont le plus souvent rien de naturel.
Les routes constituent un piège mortel : les animaux qui ne sont pas directement tués agonisent pendant de longues heures.

"Croyez-nous, il ne suffit pas de « slalomer » sur la route, en évitant plus ou moins les animaux qui traversent. Il faut savoir que si on roule à plus de 30 km par heure, les batraciens sont littéralement « aspirés » par les voitures et meurent, même si on ne leur roule pas directement dessus."

Interpellés par cette hécatombe, les bénévoles agissent pour aider grenouilles, crapauds et tritons dans leur périlleuse migration. Il ne s’agit pas seulement d’agir pour des motifs éthiques (sauver des animaux) ; il s’agit aussi de poser un geste important pour la biodiversité, les batraciens constituant un maillon indispensable au maintien des équilibres naturels.un batracien dans les mains d'un bénévole

Sur notre territoire, plusieurs voiries seront traversées ces prochaines semaines par des crapauds, grenouilles et tritons dont par exemple :

  • Rue de la Tannerie à Arbre
  • Rue de l’Egalité à Ath
  • Chemin du Quesnoy à Bouvignies
  • Chemin des Bragues à Gibecq
  • Chemin du Chasteler à Ligne et Moulbaix
  • Rue du Moulin à Eau
  • Chemin Petit Marais à Meslin-L’Evêque
  • Rue Lucien Raulier à Moulbaix
  • Chemin de la Cocampe et de Commont à Ostiches 
  • Rue du Pont Mouchon à Irchonwelz
  • Rue du Castel à Irchonwelz.

Si vous souhaitez apporter votre aide lors d’une soirée de sauvetage, rendez-vous sur le site de Natagora :

https://www.natagora.be/sauvetage-des-batraciens (site tiers, nouvelle fenêtre)

Une organisation de la Ville d’Ath

ZXZhbmRlZ2hpbnN0ZUBhdGguYmU=,

en partenariat avec le Contrat Rivière Dendre

Y3JkZW5kcmVAZ21haWwuY29t,

le Parc naturel du Pays des Collines

Yi5kdWhhdXRAcG5wYy5iZQ==,

le Comité de la Région d’Ath pour la Sauvegarde de l’Environnement Naturel

bGVjcmFzZW5AeWFob28uZnI=

et les Cercles des naturalistes de Belgique - section locale des Ecureuils

Y25iZWN1cmV1aWxzQG1haWxvLmNvbQ== et le soutien de Natagora.


Photos: Contrat Rivière Dendre