Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Vie politique / Conseil communal / Motion climat

Motion climat

« Est soumise à l'analyse du Conseil communal une proposition de motion déposée par le groupe MR relative aux enjeux climatiques, au développement durable et à leur impact pour Ath et ses villages.
Sur base de la motivation y reprise, il est proposé au Conseil communal de voter ledit projet.

Motivation :

Le Conseil communal réuni en séance publique,
Vu le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation ;
A. Considérant la mobilisation de plusieurs acteurs dans différentes sphères limitées comme une force contributive à une transition dans nos choix de consommation, de modes de transport ou de vision de la société ;
B. Considérant l’importance du développement durable, la plus-value de sa mise en œuvre transversale et la pierre angulaire qu’il représente pour la Déclaration de politique communale, adoptée par le Conseil communal le 11 février 2019 ;
C. Considérant que la Ville, en tant qu’autorité publique, employeur et acteur économique, son personnel et ses services communaux doivent se montrer exemplaires en matière de développement durable, de transition énergétique et écologique ;
D. Considérant la prise de conscience à laquelle nous incitent l’émergence de mouvements citoyens et l’interpellation de la jeune génération au travers de ses marches pour le climat ;
E. Considérant le devoir, en qualité d’élus locaux, de répondre à notre niveau aux urgences environnementales, sociales et économiques d’un système qui montre ses limites et de prendre nos responsabilités pour contribuer à un avenir meilleur pour nos enfants et donner un signal fort et exemplaire ;
F. Considérant l’accord de Paris de 2015, le cadre européen énergie-climat 2030 et la directive européenne, portée par notre représentante Madame Ries, interdisant dans deux ans les plastiques à usage unique adoptée à une large majorité par le Parlement européen ce 27 mars 2019 ;
G. Considérant que la lutte contre les déchets en plastique fait partie intégrante de la Déclaration de politique générale, adoptée par le Conseil Communal le 11 février dernier ;
H. Considérant la participation de la Ville à la convention des Maires pour le climat et l’énergie, entendue comme le plus grand mouvement des villes au monde pour l’action locale en matière de climat et d’énergie ;
I. Considérant la volonté de la ville d’Ath de contribuer à un Plan d‘Actions pour l’Energie et le Climat (PAEDC) ;
J. Considérant la consommation mondiale exponentielle de plastiques depuis 2 décennies, son volume de consommation en pétrole (6% actuellement) et son empreinte écologique grandissante en termes de production de déchets, dégâts environnementaux, atteintes à la biodiversité et d’impacts sur la santé publique ;
K. Considérant qu’il est plus que nécessaire de réduire au maximum l’incinération de la fraction ultime des déchets, c’est-à-dire la part non réutilisable, non recyclable, non compostable et non méthanisable, dont une grande part des plastiques à usage unique ;
L. Considérant les initiatives individuelles et collectives prises sur le territoire de l’entité et l’élaboration d’un plan d’actions « zéro déchet » à large scope ;

Décision :

DECIDE :
de charger le Collège communal :
1. D’établir une stratégie pour mener un projet coordonné de cantines scolaires vers l’indispensable transition vers une vision durable en :
- favorisant le travail et le haut potentiel dans le Pays Vert des agriculteurs, artisans et indépendants locaux ;
- contribuant au maintien voire à la création d’emplois au sein de nos institutions collectives communales ;
- contribuant à la réduction l’empreinte environnementale par des nouvelles pratiques écoresponsables et un accompagnement des équipes pédagogiques et des familles ;
- répondant à des objectifs de santé publique de justice sociale car la garantie d’un repas sain sur la journée à prix démocratique pour tous les enfants sans discrimination sociale est fondamental ;
2. De poursuivre le travail déjà effectué en matière de promotion des circuits courts, de climat, d’énergie, de défense environnementale ou de gestion des déchets qu’illustrent la campagne propreté, la conférence zéro déchet de Madame Zéro Carabistouille, la CoopérAthive, la poursuite de la démarche de l’agenda 21, ou encore le PAEDC (Plan d’Actions en faveur de l’Energie et du Climat) notamment ;
3. De s’engager durablement dans un processus concret de suppression des objets plastiques à usage unique au sein de l’administration communale en prévoyant :
• l’insertion dans les cahiers des charges d’une clause prévoyant l’obligation pour tout soumissionnaire de privilégier une solution dans la matière la plus respectueuse de l’environnement pour l’objet en question en lien avec sa production et son « temps de vie » ;
• la mise en place de critères spécifiques d’attribution liés à cette protection de l’environnement ;
4. De supprimer les plastiques à usage unique dans l’ensemble des services communaux dès que possible ;
5. D’œuvrer et d’encourager au quotidien l’ensemble des services communaux dans la réduction voire la suppression de son utilisation de plastique ;
6. D’initier dans les prochains mois un conseil consultatif des jeunes, véritable lieu de démocratie, et d’éducation permanente faisant la part belle aux thématiques climatiques et environnementales, aux initiatives économiques créatives et innovantes et à la justice sociale ;
7. De poursuivre l’encouragement des initiatives pédagogiques auprès de la jeunesse afin d’aider à être des acteurs conscients, formés et responsables face à cet enjeu majeur ;
8. D’encourager et d’épauler les initiatives pédagogiques (potagers et vergers didactiques, tri, projets solidaires, etc.) concernant la thématique du Climat dans les établissements scolaires de tout réseau afin de soutenir les élèves dans leur ambition d’être des acteurs conscients et responsables dans cet enjeu majeur du 21ème siècle ;
9. D’inciter les organisateurs d’évènements à recourir aux gobelets et ustensiles réutilisables et de conscientiser les associations actives sur la commune à la plus-value du zéro déchet, zéro plastique et du développement durable ;
10. De réaffirmer la nécessité de préserver et réhabiliter les sites naturels et de biodiversité de la Ville et de ses villages qui sont autant de « poumons verts » ;
11. De prévoir pour nos écoles, notre administration et notre CPAS la mise en place de clauses sociales et environnementales dans les marchés publics (achats responsables, intégration des personnes handicapées et tri des déchets notamment) ;
12. De rendre systématique l’avis du service énergie et du service technique sur chaque nouveau projet d’urbanisme ;
13. De soutenir les actions destinées à favoriser le développement d’une mobilité douce et alternative sur le territoire communal. »